Ambassadeurs, Articles à la une

Dans la famille Surf, je voudrais le père !

« Vous savez, Dieu surferait avec le diable si la vague était bonne ! Dorian « Doc » Paskowitz aurait pu être le diable en personne, lui qui a consacré sa vie au surf, emmenant sa tribu de neuf enfants dans sa roulotte de 8m2 de plage en plage. Ce médecin issu de l’école de Standord en Californie, promu à une carrière de politicien à Hawaï a tout plaqué en 1956 après deux divorces, pour se consacrer à sa passion : le surf.

Dorian Paskowitz a débuté la glisse sur les vagues à 9 ans dans le golfe du Mexique, avant d’importer ce sport à Tel-Aviv en 1956 et de créer en 1972, sur la plage de San Onofre en Californie, le « Paskowitz Surf Camp ». Il a élevé sa tribu « au gré du vent, dans la pauvreté mais la richesse de la nature » comme il le dit, grâce à sa femme Juliette, son double, qui a tout quitté pour le suivre.

 

Ce naturopathe avant l’heure, véritable gourou, surfait encore à 88 ans. Il s’en est allé dans sa 93e année en 2014, laissant derrière lui ses enfants qui gardent pour certains un souvenir amer et dur de cette éducation sauvage sans repères sociaux. Le Doc a refusé de voir le documentaire Surfwise qui lui était consacré en 2009. Il préférait continuer à surfer en rêvant d’être « dévoré par un requin, la plus belle des morts » disait-il…

 

Le surf à la folie…