Ambassadeurs, Articles à la une

Robert Redford, sport & style

« For me, personally, skiing holds everything. I used to race cars, but skiing is a step beyond that. It removes the machinery and puts you one step closer to the elements. And it’s a complete physical expression of freedom. » — Robert Redford 

Nous sommes le 23 décembre 1977 dans l’Utah aux Etats-Unis. Robert Redford est en train de skier sur les pistes de Sundance, c’est-à-dire chez lui. En 1969, il a décidé d’acheter quelques lopins de terres qui deviendront une station pour les sports d’hiver où rime art, communauté et nature. Dix ans plus tard, le Sundance Festival verra le jour et prendra son envol sous sa présidence. Robert Redford le déplacera naturellement pendant la saison hivernal, en pleine saison de ski.

Robert Redford fait partie de ces icônes américaines qui ont défié le temps et les styles comme Steve McQueen, Paul Newman ou Clint Eastwood. Des hommes, des vrais incarnant l’American Way of Life tantôt cow-boy, policier, gangster ou sportif qui font rêver les enfants et les grands.

Cette photo prise alors qu’il s’apprête à skier est une pierre à l’édifice du style Redford, une nouvelle fois, comme à chaque fois lorsqu’il est photographié. Le bandana dans les cheveux, le pantalon fuseau, le pull à motif en laine et la doudoune sans manches bicolore nous replonge dans le style insouciant « expression of freedom » des années soixante-dix loin du GoreTex et autres vêtements techniques colorés pour dévaler les pistes.